#08 Fabien de Geuser, Professeur Associé à l’ESCP Business School

Par Julien Rigal-Dupont

Écouter cet épisode

Fabien DE GEUSER est professeur associé à ESCP Business School depuis 2007. Il a auparavant été  professeur assistant à l’université de Lausanne à la suite de l’obtention de son doctorat à HEC Paris.

A l’ESCP, Fabien DE GEUSER a été directeur académique du programme Grande Ecole (MiM) puis de la formation continue. Ses recherches portent sur l’adaptation ou l’inadaptation des outils de gestion aux besoins des managers, sur l’ergonomie managériale, sur les organisations capacitantes et sur le développement de l’esprit critique dans les entreprises.

Ses deux derniers livres sont « Littérature et management » (2018, L’harmattan, avec A-M. Guénette) et « Manager par la confiance » (2020, Eyrolles, avec Besseyre C-H., Truong O., Wiersch E.).

Quelques enjeux pour 2021 :

  • Construire ensemble un pacte digital concernant le travail : 2020 a accéléré la transformation digitale du travail mais sans pour autant en redéfinir les règles, les pratiques, les conditions… Nous avons tous très vite basculé nos modes de travail vers des pratiques digitales, découvrant en marchant, les conséquences, positives ou négatives, de cette transformation. Il est donc temps maintenant d’analyser ces conséquences et de discuter des rémunérations, de l’accompagnement managérial, des besoins de formations,… qui doivent être associés à ce nouvel état de fait.
  • Construire des organisations permettant aux personnes de réaliser leur pleine capacité tout en acceptant leur fragilités et leurs vulnérabilités. La volatilité de notre environnement et la nécessité d’adapter les organisations et les produits/services aux clients supposent que la créativité et la réactivité de chacun soient toujours plus mobilisées. Or nous avons tous une subjectivité, des idées, des compétences,… qui doivent être réalisées pour cela mais nous ne sommes pas des super-héros. Cela veut dire que le management ne doit pas se contenter de dire « vous êtes libres de vous réaliser » mais plutôt de réfléchir aux structures et aux pratiques qui peuvent aider les personnes à se lancer, à prendre des initiatives, à décider,…. Ces organisations sont appelées capacitantes. Il s’agit donc d’inventer un management qui aide, peut être davantage qu’un management qui libère. En cela, je propose de réfléchir à un management « ergonomique », c’est-à-dire un management adapté aux personnes et à leur service.
  • Renforcer l’expérience client en interne au sein des entreprises et des organisations. Les organisations capacitantes et le management ergonomique reposent profondément sur des fonctions support transformées. Ces dernières, la finance, les achats, les SI,… ont longtemps eu un rôle principalement coercitif ou régulateur : elles imposaient des règles et un cadre pour garantir la continuité de l’intention stratégique et optimiser l’efficience globale de l’organisation. Elles doivent bien évidemment garder ce rôle. Mais les fonctions support doivent plus massivement développer leur rôle de « service provider » ou de « business partner » au sein des organisations. En cela, elles doivent développer leurs capacité d’écoute et de compréhension des besoins de leurs clients internes pour adapter leur réponses. Mais elles doivent aussi s’organiser pour pouvoir à la fois gérer le flux de leur activité régulière et la réponse aux besoins spécifiques des clients internes. Cette articulation back office/front office doit aussi être associée à une réflexion sur le pilotage de cette pratique de « service provider » (KPIs, facturation, interne, calibrage des ressources,…). En cela, il devient fondamental de créer une véritable « expérience client INTERNE » au sein de nos organisations.
  • Construire une compétence trésorerie adaptée au monde risqué et mettre la finance au service de la durabilité des entreprises. La crise actuelle mettant les entreprises dans une précarité concernant leur trésorerie, la pression sur cette dernière risque de s’accroitre encore alors que les dernières années avaient déjà imposé une attention extrêmement forte sur cette dimension financière. Cela a souvent aboutit à des comportements court-termistes et fortement averses aux risques. Il y a donc à inventer un rapport à la trésorerie et une compétence associée permettant d’une part de se préparer à des crises de plus en plus fréquentes qui nécessiteront vraisemblablement des réserves de trésorerie et d’autre part de prendre des risques et de considérer le long terme en sortant d’une logique d’extrême précaution concernant la trésorerie. Ce paradoxe doit devenir un enjeu managérial et suppose une compétence financière partagée par tous et, pour les financiers une préoccupation stratégique renforcée.

Renforcer l’esprit critique : La contrainte financière, la course à l’efficacité et l’anxiété liée à la crise actuelle et aux probables suivantes forment un terreau fertile pour les comportements moutonniers.

Le benchmarking et le mimétisme risquent d’exploser dans nos organisations, alors même qu’ils étaient déjà bien présents. Nous risquons alors de voir se multiplier les croyances dans des solutions miracles, le repli sur la reproduction de pratiques mises en place chez les confrères sans en discuter la pertinence, la foi dans des gourous, … C’est pourquoi la pensée critique devient de plus en plus critique, si je peux dire ! Cependant, il n’est pas si facile de faire vivre une parole et une pensée critiques en entreprise où le conflit et le débat sont souvent assimilés à des pertes de temps ou à des comportements non collaboratifs, voire à des agressions. En cela, il faudrait donc réfléchir à une « expérience de la critique », c’est-à-dire à la manière dont la pensée critique peut être renforcée tout en étant mieux entendue et acceptée.

Bonjour je suis Julien Rigal-Dupont, le créateur de ce podcast, et j’ai souhaité échanger avec des personnes simples et, uniques, autour de cette expérience qui transforme les personnes en profondeur.

J’ai pour mission de mettre en valeur ces expériences

Julien Rigal-Dupont

Fondateur du Cabinet JRD Experiences

Autres épisodes que vous pourriez aimer

Cabinet Conseil JRD Experiences

Ravis de vous revoir

Bonne nouvelle visite sur le site JRD Experiences
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site internet.